mercredi 21 septembre 2011

Mugler et Lacroix sans poches percées !

Deux de mes plus délicieuses acquisitions en dépôt-vente parisien, en 2009 et 2010 :


- Escarpins Christian Lacroix, achetés 110 euros au dépôt-vente Le Troc de Montorgueil. Ils sont dans un état absolument parfait. Attention, c'est du talon de onze...
- Robe Thierry Mugler, 180 euros, dans un dépôt-vente aujourd'hui fermé. Z'avez vu comme elle amincit ? C'est fou, non ? C'est pas qu'elle est noire, non non. Je ne suis pas une folle du noir d'ailleurs.
Mais je dis merci à Mugler pour la large ceinture, la coupe parfaite, et la belle matière viscose/stretch bien lourde, si agréable. Et en plus, il taille grand. C'est du 36 !
Et lorsqu'on danse, ça tourne comme dans un rêve tout plein de jolis nuages, un rêve plein de satin, de noeuds en velours, de gris tendre, de pois et de roses.


2 commentaires:

Rose a dit…

Sublime!!!! Je n'ai que ça à dire!

Manon Naïs a dit…

Merci merci merci, ça fait vraiment plaisir venant d'un experte :-)