samedi 7 janvier 2012

Fétiches d'hiver, ou la garde-robe hivernale idéale

Aujourd'hui, de la lecture ! J'espère que vous aurez plaisir à lire ce pavé.
En hiver, on a tendance à s'habiller chaudement et n'importe comment, ou toujours un peu de la même manière, pas envie d'être élégant, il fait froid, nuit, il pleut, etc. De plus, les vêtement sont souvent moins originaux, moins travaillés, en particulier les pulls chauds.
Pourtant, se sentir élégant(e) est vital pour rester de bonne humeur par tous les temps ! Et les vêtements colorés me sont indispensables par temps gris.
Or, lorsque j'ai migré :-) vers le nord de la France, il y a quelques années, et encore plus au nord il y a deux ans, je me suis aperçu que les basiques d'hiver manquaient cruellement à ma garde-robe.
J'ai alors dressé la liste de la garde-robe d'hiver idéale.Et je me suis munie d'une longue patience, je voulais de la qualité, les matières d'hiver supportent mal le bas de gamme, et pour les basiques plus encore que pour tout le reste, mieux vaut attendre la perfection et investir. Je suis TRES difficile.
Aujourd'hui, où en suis-je de ma quête du Graal ? Eh bien, j'ai pas mal avancé ! Jugez plutôt :
- un parfait manteau noir - trouvé l'année dernière, une merveille de 1942 que je ne vous ai pas encore présentée.
- un parfait manteau blanc - trouvé l'amour de ma vie il y a quatre ans ! (voir ci-dessous)
- un ou deux gilet(s) long(s) en grosse maille claire ou colorée - je cherche encore
- les parfaites bottes noires - trouvées cette année ! http://fortetetesurtalonshauts.blogspot.com/2011/11/fleurettes-dhiver.html
- les parfaites bottes fauve - je cherche encore
- des bottines fourrées - trouvées mais pas encore achetées, chez Bocage
- un pantalon noir et un gris, chauds et très bien coupés - j'ai eu, je cherche à nouveau tout en attendant d'avoir fini de mincir
- des jupes crayon / sous le genou en tissus chauds : prune j'ai, sublime, YSL en panne de velours, trouvée chez Cherche-Minippes, et devenue vraiment trop grande, difficile à reprendre, je suis désespérée !, rouge je cherche encore, rose j'ai, voir http://fortetetesurtalonshauts.blogspot.com/2011/12/sequins-ou-deux-reveillons.html, grise j'ai, Louis Féraud vintage, j'en voudrais aussi une gris clair, noire j'en ai deux, voir  http://fortetetesurtalonshauts.blogspot.com/2011/10/sous-bois.html mais pas coupe crayon
- une ou deux minijupes chaudes (ah, ah, je vous laisse faire le jeu de mots)  - j'attends d'avoir fini de mincir
- jupe en cuir trouvée, mais va devenir trop grande.. Bouououh.. et pantalon en cuir : j'attends d'avoir fini de mincir.
- la parfaite petite robe noire en laine - trouvée, et même deux ! Une Manoush vintage parfaitement fifties chez Chercheminippes, et cet hiver chez La Fée Maraboutée (voir ci-dessous)
- des pulls et cardigans chauds, différents et flatteurs (laine, cashemere) de toutes les couleurs (sauf le bleu, qui ne me va vraiment pas) : noir j'ai, Vanessa Bruno en dépôt-vente, blanc vraiment blanc, vert, prune j'ai (gilet Oxyde), rouge j'ai http://fortetetesurtalonshauts.blogspot.com/2011/11/fleurettes-dhiver.html, rose clair j'avais, une merveille La Fée Maraboutée en cashemere volanté, trouvé en dépôt-vente, perdu un jour de l'an, j'y repense encore... et depuis je cherche aussi bien, beige clair j'ai, pull St James en maille irlandaise + un Cotélac, marron doré/cuivré je prospecte.
- des gants, des étoles et des couvre-chefs pour accompagner tout cela ! Ca avance, j'ai des gants rouges, une capeline prune, quelques bérets de couleur, une étole prune et une verte en laine, très belles...

Il est temps de vous présenter deux de mes chouchous : mon manteau blanc et ma robe à tout faire en laine noire La Fée Maraboutée, qui ne m'ont pas quittée de l'hiver - Les photos sont de dates et qualités très différentes... - :


Je vous raconte le coup de foudre. Ce manteau blanc parfait, cintré, chaud, romantique, je l'ai cherché des années. Un jour de janvier 2008, je trainais pour vingt minutes entre deux rendez-vous aux Galeries de Nantes. Je me rends, par désoeuvrement, jusqu'aux rayons pour dadames avec d'horribles fourrures, et au loin, tout au fond, j'aperçois du blanc. Je m'approche. Je le vois. Je l'essaie. Il me va comme un gant. Je regarde l'étiquette : fabriqué en Italie - et pas du chinois transporté en Italie, croyez-moi, faut voir la qualité -. Bon. Je ne m'emballe pas. C'est quand même 150 euros. Je retourne au portant et là je vois : - 50 % (hors toute période de soldes, c'était le seul panneau du magasin). Le manteau de ma vie ! A 75 euros !!
Conclusion : les vêtements de notre vie, c'est comme les hommes : on les trouve par hasard.
Je l'ai fait traiter, et je l'apporte religieusement au meilleur pressing de ma connaissance - face à l'arrêt de tram ligne 2 "  Bourgeonnière " à Nantes, elle rattrape TOUT, et si elle ne le peut nul ne le pourra - deux-trois fois par hiver :  il ne s'est absolument pas jauni, ni terni. On lui a enlevé de tout, de l'encre, de la coloration végétale, je fais du vélo avec... et tout va bien.




version gilet sur jean

pour accompagner le tout, ces belles boucles demi-lune en nacre de la marque française Chorange (coll. actuelle) 
 Rien de tel que ce type de liste pour savoir que chercher pendant les soldes et ne pas acheter dix fois la même chose. Je vais donc choisir / chercher deux ou trois acquisitions parmi :
- les bottines compensées fourrées Bocage
- la robe pull blanche Ba&sh... déjà essayée...
- un pull rose (peut-être Ekyog)
- un pull vert (peut-être Des petits hauts ?)
- une jupe rouge
- une jupe crayon noire
- un pull blanc (peut-être Petit Bateau)
- des gants noirs
- le manteau rouge Derhy ?
- un pull marron doré/cuivré
- des gilets longs en maille
- une étole blanche ou ivoire et le bonnet ou béret assorti

Aucun commentaire: