lundi 6 août 2012

Soirée verte... et grise !

Du vert, encore... et encore une robe, mais de soirée, plutôt...
Une jolie robe en dentelle corsetée Twin-Set, achetée... 2 euros aux Puces à Bruxelles !
Petite photo le jour de l'achat :

Une robe,donc, dans le ton, pour être allée hier à un drôle de spectacle qui se passait dans les vignes, un mélange de morceaux choisis de musique classique, d'opéra, de poèmes et de théâtre autour du goût du vin, avec dégustation bien sûr.
A la vôtre ! Ceinture de dépannage, qui va moyennement, mais je cherche encore la ceinture argentée de mes rêves !
Chaussures Tamaris.





 
La griserie du vin est incomparable. Et je vous quitte donc sur les sublimes recommandations de l'ami Charles :

ENIVREZ-VOUS
Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.
 
Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous!
 
Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront, il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.
(In Les petits poèmes en prose)


2 commentaires:

Salammbô Carthaginoise a dit…

J'adore ce poème, merveilleux chant en l'honneur de tout ce qui nous entoure!! Jolie robe qui te va très bien!

http://lereveestunesecondevie.blogspot.fr/

Manon Naïs a dit…

Merci beaucoup ! Bienvenue ici, j'espère que tu continueras à commenter !