dimanche 7 avril 2013

Un presque anniversaire à Paris (1)

Demain, j'ai 28 ans (et mes premières vraies rides sont apparues cette année, beurk).

Or, cela tombait bien (mais par hasard), ce week-end, j'ai pu me permettre une brève échappée à Paris. L'a fait froid, nom d'un p'tit bonhomme, mais y'avait du soleil. Et j'avais pas de sous, nom d'un p'tit bonhomme, mais je suis tombée sur une aubaine, en restant très raisonnable. Et je me suis régalé les yeux, comme à l'habitude, dans cette ville dont le visiteur, au contraire de l'habitant, ne saurait se lasser. 
Je n'ai eu le temps de rien, sauf une déambulation dans le 4e et le 5e, et un extraordinaire brunch au Café Jacquemart-André (mais pas eu le temps pour le musée, qui ne perd rien pour attendre) + un bon petit resto. 

Je commence donc par les plaisirs de bouche pour aujourd'hui, mais avant, je vous signale d'urgence une liquidation à la boutique des Fées de Bengale (une marque éthique et très belle dont j'ai déjà parlé plusieurs fois) du Marais (3 rue des Blancs-Manteaux) : je suis tombée dessus par hasard ; il ne reste presque plus rien, mais encore des choses intéressantes, et les prix sont déments. On peut dire qu'ils ne font pas semblant de liquider (à perte). Ceintures larges en cuir bicolore à 15 euros, jolies robes drapées en coton épais et doux, à 30 au lieu de 150... Comme je n'aime pas susciter la jalousie, je ne vous dirai pas à l'avance que j'ai acquis un délicieux pantalon d'été en soie sauvage, coloris "coulis de framboise", taille haute, large et léger, pour la faramineuse somme de 30 euros au lieu de 180. Ah zut, je l'ai dit... Look en vue dès qu'il fera un peu moins froid ! 

Pour aujourd'hui, donc, je me contenterai de vous parler du resto-bar à vin "Louis Vins", trouvé dans le guide Les meilleurs restos à petits prix de la collection "Paris est à nous" (j'adore ces guides, j'en ai toute une collection et je les utilise beaucoup !), catégorie "Bistronomiques".
Dans le quartier de la Sorbonne, juste à côté de la station Maubert-Mutualité, au 9 rue de la Montagne-Sainte-Geneviève. 
La déco faussement années 30 est sympa, grande salle un peu bruyante, donc privilégier les soirs de semaine. 
Cela dit, le choix de vins est intéressant sans plus, et la cave trop fraîche en ce moment (mais on vous carafera la bouteille à la demande) mais la nourriture... mmmmiaaaammmmmm. 

Voici donc : 
Le soir, deux plats pour 26,  trois plats pour 32.
J'ai eu droit en entrée à une succulente (et je mesure mes mots) et surprenante crème brûlée aux topinambours, accompagnée d'une salade à la sauce moutardée renversante. La tarte tatin mangue-foie gras de mon camarade n'avait pas l'air mal du tout non plus, si on aime.
Puis, en plat, j'ai choisi l'assiette végétarienne, et ne l'ai pas regretté : légumes frais, craquants et juteux accompagnés de pistou bio maison ont offert un festival de saveurs à mes papilles, agréablement accompagnés d'un oeuf poché. Le pain est fort bon, comme il se doit. 
Et les profiteroles maison (c'est pas moi!) ont l'air de pouvoir être fières de leur appellation, sans sécheresse et pleines de glace onctueuse (on m'a dit, je n'ai même pas goûté tellement je n'avais plus faim!)

Voilà, pas donné-donné mais le rapport qualité-prix est vraiment bon, les ingrédients sentent l'exigence et les saveurs sont inventives. Mais choisissez bien, guettez les assiettes, car la qualité des plats à la carte me semble inégale, du "bien sans plus" à l'excellent.
Accueil très gentil : j'ai cassé une carafe-à-carafer en partant (et voilà l'effet de 2-3 verres de Pommard...), et on ne m'a même pas fait les gros yeux.

La suite arrive !

4 commentaires:

Cél a dit…

J'adoore tes bons plans! Hâte de voir le pantalon porté, pfff, chanceuse!
Quant au resto, mmm... Je n'aime pas les profiteroles (oui, frappez moi), mais tout le reste est alléchant! Avec Dorian, nous avons plusieurs fois sérieusement envisagé d'écrire un petite guide gastro, tellement nous aimons évaluer les tables où nous allons. Et le pain, c'est souvent le premier signe qui dit tout!;-)

Kroko a dit…

bon, on veut le voir, ce pantalon !

Iliana a dit…

Oh, non, on ne se lasse pas non plus d'y habiter... Je ne cesse de regretter ma vie parisienne d'intra-muros...

Merci pour ces bonnes adresses !
Je pense qu'il sera trop tard pour les Fées de Bengale d'ici samedi...?

Manon Naïs a dit…

Pas sûr, je crois que c'était jusqu'à la fin du mois, et il restait des petites tailles ;-)
Tu peux appeler la boutique...

Bises !