dimanche 4 août 2013

Coup de chance : une 2e paire parfaite en un mois.

C'est une coutume de début de mois d'août. On déambule dans les rues, sans chercher quoi que ce soit, et tout à coup, une vitrine vous appelle. Car c'est la toute, toute fin des soldes, avec des prix sacrifiés, et les derniers modèles orphelins vous interpellent au passage, y compris - surtout - dans les boutiques où vous ne mettez jamais les pieds d'habitude, parce qu'elles ne sont pas dans vos moyens.
Alors, on entre, histoire de. 
Un petit coup de foudre se produit pour une paire esseulée. Vous retournez anxieusement la semelle, pour voir la taille (car la boutique est trop petite pour classer par pointure). L'anxiété est double : si ce n'est pas votre taille, déception ; si c'est la vôtre, peur du prix. 
Celles-là, elles sont si veloutées, si douces, si architecturées et confortables aux pieds... pile dans ma pointure. Avec le dessous de la semelle rose, assorti au vernis du jour. Deux signes irréfutables de notre destin commun. Je ne peux pas ne pas les adopter. Surtout à 80 euros au lieu de... 300 (en marchandant un peu). Du made in Italy, du vrai, qui vous caresse le pied, vous l'enveloppe et vous le rend intact. Entièrement réglables grâce à un système, fort joli de surcroît, de triple boucle. Du ultra chic, avec une touche d'originalité, comme j'aime.
Vivement la prochaine soirée.




La marque : Luciano Padovan

Quelle ne fut pas ma surprise, en allant sur le site de la marque après coup, de me rendre compte que la paire que j'ai achetée est la seule qui me plaise de presque tout le site, le reste me paraissant le plus souvent bling-bling, vulgaire, voire franchement laid, ou avec des talons mal placés... Comme souvent pour le shopping, j'ai eu de la chance. J'aimerais bien avoir de la chance dans d'autres domaines, mais c'est déjà ça...

Surtout, n'hésitez pas : viser, pendant la toute fin de soldes, un jour, une heure un peu vide, les petites boutiques multi-marques dont les patrons sont de vrais patrons libres, et marchander un peu, peut se révéler très payant, surtout en ces temps de crise où il reste un sacré stock... Parfois même, si vous hésitez beaucoup et que la boutique est un peu vide, on vous proposera un meilleur prix spontanément. 

4 commentaires:

Cél a dit…

Pffff...Mais quelle veinarde tu fais! Elles sont sublimes, parfaites, féminines, j'adore le talon (ce qui est rare chez moi :-)) et le dessous rose! J'avoue que j'ai encore plus bavé devant tes petites beiges Heyraud, je ne m'en remets pas, mais celles-ci aussi sont une sacrée trouvaille...

Iliana a dit…

Oh, elles sont magnifiques !
Je les préfère même aux Heyraud postées il y a peu.
Par contre, bien d'accord avec toi, les autres modèles de la marque n'ont pas du tout cette classe et cette finesse, mais celle-ci... un vrai coup de chance !

Charlotte Swan a dit…

Quelle chance, j'adore leur simplicité et le détail qui fait tout, je n'ai pas trop eu le temps de flâner afin de trouver une perle qui se serait perdue dans cet océan en fin de soldes et quand je vois les affaires que tu fais par hasard je crois que ça vaut vraiment le coup de mettre un peu son nez dehors pour trouver des ptits trésors. J'ai tendance à ne faire plus que du shopping sur le net maintenant...

Manon Naïs a dit…

Ah oui... Je suis très tactile, et j'aime pouvoir toucher les tissus, voir les couleurs en vrai, les étiquettes, et essayer, rencontrer les vendeurs... du coup, je n'achète presque jamais sur Internet, à l'inverse, à part quelques raretés sur Etsy. Mais il est certain que lorsqu'on sait les marques qui nous vont, dans quelle taille, qu'on est pris par le temps, ou qu'on adore des gammes que l'on ne trouve pas en magasin, c'est une chouette solution, la preuve sur ton blog :-)