mercredi 20 août 2014

Quelques adresses gourmandes parisiennes de plus

 1) Pour bruncher, j'ai testé

x En attendant l'or, 6 rue Faidherbe, 11e, juste à côté de la station Faidherbe-Chaligny


Il s'agit d'un restaurant aveyronnais. Pour le brunch, un peu bruyant et on est serré... Dommage aussi que plusieurs télévisions diffusent une chaîne de musique commerciale, mais apparemment c'est parce que leur playlist ne fonctionnait pas... Soit... Toutefois la serveuse à qui nous l'avons gentiment fait remarquer, et ce après avoir mangé et payé, s'est montrée désagréable... 
Mais pour le reste, c'est très bon, et le rapport quantité/qualité/prix est excellent. Il y en a pour tous les goûts, à volonté ! 



Pas de terrasse sympa, donc n'hésitez pas à y aller un jour de gris, de pluie !
Brunch à 23 euros.
Pour résumer, allez-y si vous vous sentez affamés et peu soucieux du cadre, vous ne serez alors pas déçus !

2) Pour déjeuner, j'ai testé...

x Le Café Pinson ! C'était bio, vegan et bon. Parfait pour une cantine de midi, mais pas très chaleureux.
6, rue du Forez (3e)


- Le Loir dans la théière (3, rue des Rosiers, dans le Marais) : j'en avais beaucoup entendu parlé, j'y ai vu en passant des queues interminables pour le brunch, alors j'ai été un peu déçue. J'imaginais un intérieur plus chaleureux (même si l'accumulation d'affiches d'expos diverses est chouette) et une alimentation plus remarquable. Certes, les parts de gâteau sont énormes, mais les plats et desserts étaient corrects, sans plus. Je ne pense pas que j'y retournerai, car l'adresse n'a rien d'exceptionnel, en fait.
Pour le fun, la tarte au citron meringuée... Y'a intérêt à aimer la meringue :


x Chez Mamou, 42 rue de Taitbout, dans le 9e (j'y suis allée en mars, je suis en retard!)

Une gamme de prix plus élevée, mais une qualité gastronomique incontestable, et un accueil parfait : on a ouvert rien que pour moi une excellente bouteille à la carte juste pour mon verre, parce que ça correspondait à mon plat et à ma demande, qu'on avait préalablement sollicitée :-).
J'ai eu droit à l'un des meilleurs saumons (teriaki) de ma vie, fondant et goûtu à souhait, ainsi qu'à un simple financier permettant de constater combien le talent peut s'exprimer dans les recettes les plus rebattues.

Bref, c'est juste en face du Figaro, mais vous pouvez quand même entrer les yeux fermés... 

x Et enfin, last but not least : sur le pouce, dans le Marais (au 97 rue Vieille du Temple), miam miam miam et pas cher dans la petite échoppe suédoise Höja :
Vous avez déjà goûté un cake au pastrami et à la moutarde ancienne, suivi d'un autre au chocolat et à la banane ou au citron ou au pavot... - ça change tout le temps!-, le tout accompagné d'un excellent jus frais ? Eh bien il est temps ! A emporter ou à déguster sur place, en se servant généreusement des aromates laissés à disposition sur les tables... sans alléger les portefeuilles plus qu'il ne faut.

Pour dîner, je fus gracieusement invitée par Cél' et sa pincée de sel au :

- Monteverdi, un restaurant italien chic et feutré, mais pas guindé. Après un concert de Vivaldi dans la Chapelle Sacrée, cela s'imposait...

 Je garde surtout le souvenir de la bibliothèque, des bons fauteuils, du piano et de mon excellente salade de poulpes...

... ainsi que d'étonnantes bougies à LED dont la fausse flamme bougeait toute seule et m'a illusionnée presque jusqu'à la fin du repas...
Cela dit je n'en achèterai pas pour chez moi, cela marche à pile, et le Tibet vient d'être repéré comme la plus grande réserve mondiale de lithium...(sueur, sueur).

Voilà, je vous laisse saliver en paix (pardon pour la mauvaise qualité des photos) ; d'autres adresses arriveront bientôt, mêlées à des balades de quartier !

Aucun commentaire: