lundi 16 février 2015

Prunes et violettes soyeuses de février

J'ai trouvé une robe qui, que, comment dire... Une de ces robes dont vous savez déjà en l'achetant qu'elle sera de tous vos voyages, de toutes vos sorties... Une robe qui peut tout faire, qui suit chacun de vos mouvements, qui pèse 50 grammes, qui joue avec le soleil et vous protège même de la foudre (l'une des propriétés de la soie). Une robe qui vous enveloppe d'un voile de fraîcheur lorsqu'il fait chaud et qui garde la chaleur de votre corps lorsqu'il fait froid, une robe dont la couleur vous réjouit rien qu'à la regarder, et qui provient d"une production éthique (une créatrice française associée à des couturières indiennes). Une robe assortie au maquillage et aux accessoires que vous avez déjà, une robe que vous avez envie de câliner dans son sac, et qui ne vous déçoit pas, ne se froisse pas, se fait oublier jusqu'à ce que quelqu'un vous en fasse compliment. Une robe que bien sûr vous avez trouvée en liquidation... dans la très chouette boutique où je ne manque jamais de passer lorsque je vais à l'institut parisien Peausitive, dans le XIe, juste en face : L'AVANT-SCENE, 99 rue du chemin vert.
Elle ne produit aucun électricité statique avec la plupart de mes collants. Toutefois, si vous possédez une jupe ou une robe en soie et qu'elle colle à vos bas ou à la doublure du manteau, voici deux trucs très simples qui élimineront le problème : 
- passer un lait hydratant bien fluide sur vos bas ou collants (j'utilise le Weleda à l'argousier, cela ne laisse aucune trace) : très efficace.
- placer une toute petite épingle à nourrice dans la doublure de la robe/jupe (la présence d'une pièce de métal annule l'effet électrostatique). 

* Robe 100 % soie : VALENTINE GAUTHIER
* Ceinture : vintage
* Escarpins en daim bicolore : Tara Jarmon (old, achetées d'occasion au Jupon Rouge, dans le IXe ) 
* Capeline : La City (very, very old, achetée chez Cherche-Minippes il y a des années)




Une robe perfectionniste qui, ne se trouvant pas assez de qualités, a décidé de devenir deux en une : devant / derrière. N'hésitez pas à commenter pour me dire quelle option a votre préférence!

Option 1, avec le décolleté boutonné devant (comme sur la première photo ci-dessus): 
 Sans ceinture :
 
Option 2, avec le décolleté boutonné derrière : 




Et en plus, elle a des poches (bien cachées), et elle taille grand. Une grande copine, je vous dis.








[Comme vous pouvez le voir, ma tignasse pète la forme depuis mon passage chez Biocoiff : trois lavages que je ne mets pas d'après-shampoing ! Mais ça, je vous en reparlerai bientôt :-)]

4 commentaires:

Lambert La Licorne a dit…

rah, ces salomés sont divines !
Et la robe, elle est très toi. Parfaite pour ton teint, tes cheveux, tes yeux.

Merci pour les trucs électrostatiques ! <3

Cél a dit…

Cette robe est une merveille! On sent la qualité de la soie juste en la regardant par écran interposé... Et tu es vraiment sublime. Bravo au photographe...
Je préfère de loin le décolleté devant, je trouve que cela te va mieux, même si l'inverse est joli aussi! (Mais le décolleté dans le dos et le col plus haut devant, cela sied mieux aux toutes petites poitrines, suivez mon regard.)
Tes salomés sont parfaites avec, et ta chevelure, ouh!! Je veux bien tes astuces! :)
Merci de ces très jolis clichés pleins de naturel et de soleil. Bisous ma BELLE!

Manon Naïs a dit…

Merci ma belle !
Le photographe, c'est un pied posé n'importe où + un retardateur + un peu de recadrage... ^^

Gertrude a dit…

J'ai trouvé sur internet ceci:

http://commentseruiner.com/vetement/chaussures-a-talons-amovibles

Je pense aux vues du nom du blog et du sujet de certains articles que cette paire de chaussures aurait tout à fait ça place dans une garde robe féminie, non?
En toute circonstance, talons hauts,talons bas,le matin on vous regarde de haut, le soir au même niveau sans être rentré chez soi..