lundi 2 juillet 2012

Acte I : Bruges la paisible

Bruges est de ces villes dont les lumières, la multitude d'infimes détails, l'atmosphère résistent au photographe profane... Voici donc un léger et bien imparfait aperçu de l'extraordinaire harmonie qui se dégage de cette ville, classée dans son ensemble au patrimoine mondial de l'UNESCO. 

Je suis arrivée en fin d'après-midi devant ma chambre d'hôtes, qui se révéla parfaite : une maison pleine de caractère, une chambre au charme suranné, des hôtes discrets, charmants et de bon conseil, un silence délicieux (excentrée juste ce qu'il faut, près du centre mais au calme), un excellent petit déjeuner dans un joli jardin (et un bon matelas!)
J'ai été réveillée par le soleil chatouillant mes cils et l'odeur du pain grillé se faufilant par les fenêtres ouvertes..


Le toit végétal du premier étage

Il n'y a pas tout... Il y eut aussi des fruits, un oeuf à la coque, etc.


Un reflet saisi dans l'une des nombreuses oeuvres d'art intéressantes qui parsèment la maison.
L'adresse : B&B E48 (j'ai réservé par l'intermédiaire du site Booking)

Les premières choses qui m'ont frappée en arrivant : les vélos garés par grappes partout dans les rues. La verdure, les rues aérées.
Et puis cette maison incroyable, juste en face de mon gîte, comme un avant-goût... :

Je suis aussitôt allée visiter le centre-ville. Le Markt et le Burg sont bien sûr très jolis, et les chevaux tirant les calèches sont en pleine forme, magnifiques, et font résonner de leurs sabots bien cirés les pavés... Mais le vrai bonheur, c'est de se perdre au hasard des rues et des canaux. Chance, très peu de monde, quelques touristes et puis c'est tout. On se couche tôt à Bruges, et ça me va très bien !









Voici venu le temps de manger... Sujet qui reviendra souvent dans les récits à venir :-)
Chance, encore, la minuscule terrasse que je convoite est libre. Regardez là-bas, les deux parasols rouges, au fond : c'est Huidevetterhuis', au n°10 de la ruelle Huidevettersplein, en plein centre.
 J'ai mangé là ! Gros coup de chance, mais mieux vaut réserver sans doute pour avoir l'une de ces deux tables. Attention, ils arrêtent le service assez tôt. Ouvert tous les jours sauf le mardi.
n° (+32) 050-33-95-06
Un délicieux menu, printanier, à base de poisson pour les plats et de chocolat pour le dessert, comme il se doit. 30 euros, ce qui, au regard de la qualité et des prix que j'ai pu observer alentours, est très appréciable (l'adresse était d'ailleurs dans le Routard). Nul piège à touriste, c'est fin et racé. Attention, on ne donne pas de carafe d'eau au restaurant en Belgique : plutôt que de payer de l'eau minérale, buvez une belle bière - même et surtout si vous n'aimez pas cela en France, ce qui est mon cas! Le choix et les saveurs n'ont plus rien à voir, et j'ai découvert que la bière accompagne très bien les viandes et les poissons. On saura vous conseiller. Mais ne demandez pas un demi, qui équivaut en Belgique à un demi-litre !!

Pas de carafe d'eau au restaurant, mais on vous apporte du pain et du beurre pour "patienter" : ne cédez pas, ça vous coupera l'appétit (et le pain est rarement bon) !

Après ce délicieux repas à fleur d'eau, je continue longtemps à arpenter les rues et les canaux tard dans la nuit, ne pouvant me lasser de ce calme...

 Le lendemain, un petit tour de vélo (loué à mes hôtes) le long des moulins...


Je suis également allée jeter un oeil aux "Maisons-Dieu", une vieille invention toujours en vigueur, qui consiste à regrouper quelques maisonnettes autour d'une cour intérieure et d'une petite chapelle (souvent reconvertie en garage à vélos à présent!) et louées aux plus démunis :
Et puis un passage shopping chez l'un des meilleurs chocolatiers : The chocolate line ; des parfums incroyables que l'on voudrait tous pouvoir goûter !
Je vous recommande particulièrement ceux à la menthe (rien à voir avec ceux du commerce... Imaginez un thé à la menthe contenu dans un chocolat!), au chili, à la fraise, aux noisettes entières (incroyables noisettes!), aux oignons frits (si si !), au champagne, au wasabi, etc.

Et voilà, en route pour l'acte II : de la mer du Nord à Gand (bientôt!)

5 commentaires:

Aelithis a dit…

Bruges est une ville vraiment magnifique à ce que je vois. Cela me donne des idées pour mes prochaines vacances...

Kroko a dit…

tu ne m'as pas donné le nom du resto ...
un ptit message ici ou sur le fofo (mais je vais essayer de ne plus le fréquenter au moins pour le week end, c'est trop douloureux)
J'ai piqué une de tes photos pour faire mon image de vacances pour mon blog... mais je t'ai mis en crédit ;-)

Manon Naïs a dit…

Merci ! Et si si, le nom et le numéro du resto sont dans le post !

Kroko a dit…

arf, too late... mais on a très bien mangé, sauf une fois, où terrassée par la pluie + la fièvre on est rentrés dans une espèce d'infâme cantine ...
Sinon, ça m'a fait penser à Amsterdam niveau ambiance, bâtiments ...

Anonyme a dit…

Je me souviens, mon père m'avait emmené avec lui profitant d'un périple qu'il avait organisé passant par la Belgique et les Pays-Bas pour des étudiants qui se destinaient à devenir professeur des écoles.
J'ai en mémoire des images très précises de Bruges (la petite Venise du "nord")et quand on voit tes clichés on est complètemnt dans l'ambiance...