mercredi 11 janvier 2012

15 films qui vous ont bouleversé(e) (à tous les âges...)

Toujours le même principe : comme ils viennent, sans réfléchir ! C'est forcément une liste très lacunaire, de par le nombre limité et les innombrables films immenses que je n'ai pas vus...
Cela m'ennuie toujours de regarder un grand film sur un petit écran... Mais je vais beaucoup au cinéma ! (tous vus en salle dans ma liste à partir de 1998).
Rien ne vous marque comme un regard d'acteur dévorant la salle obscure, et dont chacun est saisi, seul avec ses émotions et pourtant uni dans un souffle à tous les autres spectateurs.

Comme ils me sont venus donc, puis remis dans l'ordre chronologique (conclusion : 2008, année féconde !) :

- The Kid, Charlie Chaplin (1921)
- Jonnhy s'en va-t-en guerre, Dalton Trumbo (1971) - 20 minutes de silence à Cannes, deux heures de larmes pour moi...
- Gatsby le magnifique, Jack Clayton (1974)
- Vol au-dessus d'un nid de coucou, Milos Forman, (1975)
- Tchao Pantin, Claude Berri (1983)
- Forrest Gump, Robert Zemeckis (1994)
- La Vie rêvée des anges, Eric Zonca (1998)
- La Ligne verte, Frank Darabont (1999)
- Kekexili, la patrouille sauvage, Chuan Lu (2004)
- Le secret de Brodeback Mountain, Ang Lee (2005)
- Sept vies, Gabriele Muccino (2008)
- Les Noces rebelles, Sam Mendès (2008)
- Gran Torino, Clint Eastwood (2008)
- Loin de la terre brûlée, Guillermo Arriaga, (2008)
- La Tête en friche, Jean Becker (2010)

Bien sûr, ensuite, les noms continuent d'affluer à mon esprit, mais je m'en tiens à la règle du jeu !
A vous !

16 commentaires:

Sandra a dit…

Coucou !

Bonne année !! Ben je n'ai pas en tête les noms des réalisateurs et c'est dans le désordre... Mais à partager des films qui valent le coup je pense :

1) incontestablement pour moi : Des Souris et des Hommes (avec John Malkovitch et Gary Sinise, des experts Manhattan, également réalisateur, 1992)

2) un vieux film japonais qui parle d'espoir à travers l'histoire de chiens -victimes des conneries des hommes-, Antarctica (Nankyoku Monogatari, par Koreyoshi Kurahara) de 1983 avec des musiques superbes de Vangelis

3) Les rescapés de Sobibor, de Jack Gold (1987) - la voix off à la fin ^^

après en vrac...

- Le Cercle des poètes disparus (forcément des échos avec une envie de devenir prof...)de Peter Weir (1989)

- Little Miss Sunshine (dans un registre d'émotion un peu particulier)de Jonathan Dayton et Valerie Faris (2006)


- Sept Vies, Gabriele Muccino (2008)


- Forrest Gump, de Robert Zemeckis (1994)

- Rain Man, de Barry Levinson, (1988)

- Hôtel Rwanda, Terry George (2004)

- "Big Fish", de Tim Burton (2003)

- "Bienvenue à Gattaca" m'a particulièrement touchée - bien que je ne sois pas très films d'anticipation-, d'Andrew Niccol, (1997)

- je rajoute des films dont les musiques me bouleversent beaucoup plus que l'histoire : Christophe Colomb, Braveheart et Gladiator (musiques de Vangelis et Hans Zimmer/ Lisa Gerrard)

Cél a dit…

Bon alors, sans trop réfléchir, voici la liste des 15 qui me viennent.
Il est évident que ces films sont entrés dans ma vie à grand fracas pas forcément parce qu'il s'agit de chefs-d’œuvre absolus du 7ème art (quoi qu'il me semble que certains le fussent), mais aussi parce qu'ils m'ont rencontrée à de certains moments, dans de certains contextes, et éveillant en moi de certains souvenirs...C'est la magie de ces films qui marquent sans que l'on puisse forcément le justifier!
-1950, La beauté du diable. (René Chair)
-1959, Certains l'aiment chaud. (Billy Wikder)
-1959, La mort aux trousses. (Hitchcock)
-1969, Le diable par la queue. (Philippe de Broca)
-1969, Z. (Costa-Gavras)
-1977, L'homme qui aimait les femmes. (François Truffaut)
-1984, Amadeus (Milos Forman)
-1984, Viva la vie (Claude Lelouch)
-1985, Péril en la demeure. (Michel Deville)
-1988, Rain Man. (Barry Morrow)
-1997, Will Hunting. (Gus Van Sant)
-2008, Wall-E (Pixar)
-2008, Valse avec Bachir. (Ari Folman)
-2008, Benjamin Button (D. Fincher)
-2010, Shutter Island (M. Scorsese)

Merci pour cette invitation à la plongée dans les souvenirs, cela me donne envie d'en revoir certains! Et je ne connais pas tous les tiens, tu me donnes des idées de bonnes soirées à venir.

Bon week-end, chère forte tête!

Manon Naïs a dit…

Merci pour vos réponses !
D'accord avec vous pour Rain Man, il aurait suivi de peu mes 15 si j'avais pu en mettre davantage. Céline, j'ai vu pour la première fois L'Homme qui aimait les femmes il y a une semaine, et cela m'a complètement emportée aussi ! On pourra en discuter ! Shutter island,je suis 100% d'accord aussi, quel acteur, quel acteur, et quel scénario ! Je n'ai pas encore vu Valse avec Bachir ni Benjamin Button, mais cela ne saurait tarder ! Z. et La beauté du diable manquent aussi à mon bagage.
Sandra, Little Miss Sunshine, je me souviens encore de mon fou rire lorsque la voiture klaxonne sans arrêt, que la police arrive alors que le grand-père mort est dans la voiture et que le frère hurle parce qu'il est daltonien...
J'en profite pour en rajouter quelques-uns :-): Thelma et Louise, et surtout un film peu connu dont je veux parler (voyez-le!) : What's eating Gilbert Grape ? Avec Jonny Depp, et Di Caprio qui est passé pour un véritable handicapé mental tellement il est génial.
Et j'aurais voulu mettre aussi Taxi driver, Le Roi et l'oiseau... Et ceux qui me viennent toujours à l'esprit dès qu'on parle cinéma : Quelques jours avec moi, (Bonnaire-Auteuil), et 37°2 le matin. et puis Heath Ledger dans Batman, The Dark Knight. Sandra, pour la musique, j'ajouterais volontiers Le patient anglais... Gabriel Yared (oscarisée)

Lililaurence a dit…

Nouvelle torture...je vais regretter ma liste dès que je l'aurai postée, et vais être tout à fait incorrecte en ne cherchant pas les noms des réalisateurs et les années, sinon réponse dans des lustres...
En vrac comme ça vient puisque c'est demandé :

Un été 42 (le livre aussi)
Enemy mine
Le vieux fusil
Rain man
Little Big Man
Jean de Florette et Manon des Sources avec Emmanuelle Béart (je compte le doublé pour un seul)
Pretty woman (même pas honte)
Mort à Venise
Out of Africa
Vol au-dessus d'un nid de coucou (qui devrait s'écrire au pluriel mais ce n'est pas le cas)
Total recall
Les Dieux sont tombés sur la tête
Le Jaguar
César et Rosalie
Itinéraire d'un enfant gâté

Pas la place pour Le Sauvage, zut, et j'ai pas mis un Chaplin ni les Tontons flingueurs ni Waterworld, la fille qui tient ce blog est décidément une sadique !

Iliana a dit…

Je n'avais pas vu ce post !

Alors je participe et j'ajoute :

- The Misfits, de John Huston.

- Certains l'aiment chaud, de Billy Wilder.

- La Double Vie de Véronique, de Krzysztof Kieślowski.

- Le Décalogue, de Krzysztof Kieślowski.

- Casanova, de Fellini

- Eternal sunshine of the spotless mind, de Michel Gondry.

- Paris Texas, de Wim Wenders.

- Les Ailes du désir, de Wim Wenders.

- Les Enfants du Paradis, de Marcel Carné.

- Les Rêves dansants. Sur les pas de Pina Bausch, d'Anne Linsel et Rainer Hoffmann.

- The Hours, de Stephen Daldry.

- L'Etrange Noël de M. Jack, d'Henry Selick

- Melancholia, de Lars Von Trier

- L'Enfance nue, de Maurice Pialat.

- In the mood for love, de Wong Kar-Wai.

Mais il faudrait rajouter des films d'Almodovar, des frères Taviani et des frères Coen, de Lynch, de Fassbinder, de Bergman, de Kubrick...

Manon Naïs a dit…

Iliana, il y en a plein que je n'ai pas vus dans ta liste...-je viens d'acheter The Misfits, mais pas encore regardé-
Mais par réalisateur, c'est vrai que ce serait moins frustrant : tout Pialat, tout Becker, tout Chaplin, etc. :-! The hours fait partie en effet des films qui m'ont frappée. Et les Enfants du Paradis... lui, il est hors concours ! As-tu vu Pina ? Magnifique. Et maintenant, je peux ajouter De rouille et d'os.

Manon Naïs a dit…

Et Breaking the waves, et presque tout Clint Eastwood, eeeettt tout le reste!

Iliana a dit…

Ah oui, j'avais adoré Pina !

En fait, il a fallu faire un choix, forcément, mais j'aurais bien aimé ajouter aussi La Danse, le ballet de l'opéra de Paris, de F. Wiseman.

Et Million Dollar Baby, Breaking the waves me sont aussi passés par la tête...

Exercice difficile !

Manon Naïs a dit…

Oui, La Danse, je l'avais enregistré sur vidéo à la télé et je l'ai regardé au moins 20 fois...

Anonyme a dit…


Je me prête au jeu aussi, même si je mets aussi ceux qui m'ont fasciné...
- Rox et Rookie (1981) de Disney, vu avec mon père. Le combat final avec l'ours m'avait marqué.
- E.T (1982) de Spielberg, toujours vu avec mon père. La pseudo mort d'E.T et son départ à la fin m'avaient bien remué.
- Vol au-dessus d'un nid de coucou (1975) de Forman, pas vu au ciné (ça aurait été dur en même temps, puisque je n'étais pas né^^). Bouleversé par le final.
- Kramer contre Kramer (1979) de Benton, découvert en seconde avec mon prof d'anglais (au début, je pensais que c'était un Western ou un film dans le genre, j'ai vité été surpris par le sujet et surtout touché... Hoffman est émouvant comme tout dans ce film.
- L'âme des guerriers (1994) de Tamahori, une oeuvre qui transperce l'âme, l'esprit et le coeur... J'ai failli chialer à un moment.
- West Side Story (1960) de Bernstein, forcément;)... Rien que pour le passage où Tony chante le thème de "Maria".
- Il était une fois dans l'Ouest (1968) de Leone... Tout m'enivre dans ce film...
- Le bal des vampires (1967) de Polanski. Un film que j'adore, qui mélange tout plein de genres et qui réussit à être d'une justesse troublante... Magnifique...
- L'impasse (1993) de De Palma. L'interprétation de Pacino + la mise en scène de De Palma... c'est juste éblouissant.
- Comme un chien enragé (1986) de Foley. Un film marquant et qui vaut essentiellement pour la musique et cette relation triangulaire entre Walken, Penn et Masterson.
- Les anges de la nuit (1990) de Joanou. Oeuvre saisissante avec un Sean Penn et surtout un Gary Oldman éblouissants. Et puis la musique de Morricone est à tomber.
- Abyss (1989) de Cameron... Rien que pour la scène de la noyade et de la scène de la réanimation, avec une mention spéciale pour ce plan où l'on voit Harris émergé de l'obscurité des profondeurs et portant Mastrantonio vers la station... Excellente cette séquence...
- Le secret de la pyramide (1985) de Levinson. Fantastique hommage à l'univers de Conan Doyle où l'on suit les aventures d'un Sherlock Holmes encore à l'école...
- Heat (1995) de Mann... Un film intense avec un Pacino, un de Niro et un Kilmer qui livrent une incroyable prestation.
- Elephant Man (1980) de Lynch. Emouvant tout simplement...

Matthew



Manon Naïs a dit…

J'ai moi aussi étudié et adoré Kramer contre Kramer en seconde... Peut-être était-on dans la même casse ? ;-)

Anonyme a dit…

La même casse ? Je ne sais pas, je ne fréquentais pas trop les cimetières de voitures à l'époque^^... Je taquine, bien sûr! :D Mais c'est marrant que tu l'aies étudié aussi en seconde! Moi, ça m'a marqué ce moment... et à chaque fois que je revoie ce film, je suis ému comme tout quand Hoffman perd la garde de l'enfant...
Sinon, y'a aussi "Le nom de la rose" qui m'a marqué, vu en cinquième là, avec mon prof d'HG... Je n'ai pas tout de suite apprécié le film à sa juste valeur, normal, à 13 ans, mais après whow... j'ai vite réalisé à quel point ce film était d'une beauté saisissante... J'ai aussi beaucoup aimé l'adaptation du "Parfum", et pourtant, j'étais parti avec plein d'à prioris quand j'avais vu la BA (oui, je sais, les à prioris, c'est pas bien^^), surtout le moment où il prononce son nom l'acteur principal "Je suis JB... Grenouille!!"... mais en découvrant le film par la suite, j'ai été totalement hypnotisé!
Avec le recul, je suis sûr que j'ai oublié tout plein de films et qu'ils vont me revenir et que je vais m'en mordre les doigts... Tiens, là je pense déjà à "Sunshine" de Boyle ou encore à "2001..." de Kubrick ;)...

Matthew

Manon Naïs a dit…

Ah, moi c'était en seconde le Nom de la Rose, du coup j'ai apprécié.. décidément, ces profs, tous les mêmes !!
Eh oui, c'était le jeu de s'en tenir à 15, moi aussi j'aurais aimé en ajouter plein d'autres !

Anonyme a dit…


On se demande même qui copie l'autre... ^^
Tu montres aussi des films en classe toi ou en casse, c'est selon^^ ? Ma pire expérience de mon côté, ça a été "Le rouge et le noir" en seconde, un téléfilm de près de trois heures... Notre prof de français nous en voulait, c'est pas possible autrement :D!
Sinon, tu n'auras qu'à rouvrir un sujet un de ces quatre pour qu'on refasse une nouvelle liste (Matthew, jamais à court d'idées^^...).

Matt

Manon Naïs a dit…

J'en montre, et pour l'instant ils ont plutôt l'air d'apprécier... Notamment la Chambre des officiers en 3e, vraiment un beau film (et un beau roman).
Oui, je compte bien rouvrir un sujet, parce que de nouveaux films s'imposent entretemps !

Anonyme a dit…


Cool que tu passes des films et great pour le prochain sujet de nos films préférés ! Bon, je vais essayer d'avancer un peu dans l'écriture, car j'ai encore rien fichu là, à part écouter de la musique... Allez, juste une page au moins ^^... et peut-être composer après...
Bon courage à toi, Manon;)!

Matt