lundi 16 mai 2016

Alors l'Irlande (2)

J'en rêvais depuis que je suis très petite, parce que la mer, les chevaux, l'herbe, les pierres et la lumière.
Et enfin l'Irlande, pour quatre trop petits jours, plus précisément le Sud-Ouest : la péninsule de Dingle et celle d'Iveragh, le parc de Killarney. Arrivée à Shannon, retour à Cork : le supplément de location pour laisser la voiture dans un endroit différent n'est pas très élevé, n'hésitez pas si cela peut rendre votre parcours plus libre.

C'est le mois de mai, les touristes sont encore en nombre raisonnable, les fleurs commencent, et le temps est comme j'en rêvais, dès le premier jour : grand soleil, déluge de pluie, brouillard, arcs-en-ciel sur l'eau, grêle. Puis deux jours de soleil inexplicablement entêté à rester là, éblouissant, pour faire scintiller notre première rencontre. Un quatrième jour plus mitigé, à se sentir déjà dans le quotidien irlandais - les ronds-points par la gauche, what else ?

Arrivée à la plage d'Inch. 

Il y a eu... les genêts partout et que j'ai donc oublié de photographier, les montagnes à droite et l'océan à gauche, le monde devenu tricolore en bleu, vert et jaune, ou bien, cinq minutes après, en gris, vert et roux, multicolore dans les villages, infiniment nuancé en-dehors ; iodé, herbeux (puisque les Anglais ont coupé tout un pays de chênes en deux siècles), venteux, moutonneux, sans panneaux publicitaires, la signalisation réduite au minimum ; les conversations spontanées, la musique populaire et la harpiste classique au coin du feu ; le cidre surtout pas Bulmer's et le whisky bien Bushmill's, la glace à l'eau de mer, les petits oiseaux et les gentils chiens, le vocabulaire qui ne venait pas, le corbeau en livrée grise, les huîtres exquises et le fish and chips immangeable de Dingle, les bons matelas et les mauvaises douches, la Bretagne et le Nevada rejoints en Islande, le chowder et l'Irish stew du pub de Portmagee, et aussi le sandwich au crabe devant le sport à télé, les cartes postales rédigées à Sneem, à côté de la famille qui buvait avant la cérémonie, et du témoin qui ne trouvait plus les alliances ; les lacs, les ruines en parfait état - ou pas - de tous les siècles, les cascades et les panoramas, la soupe de pois chiches délicieuse (encore au pub), les tea for two et les siestes au soleil, le vélo avec entorse et la grimpette en force, les plages immenses, l'oubli complet des villes et des ciels sans air, le palace sur le lac et la course effrénée à 160 km/h pour ne pas manquer l'avion, les meilleurs porridge et custard tart du monde entier, les photos dont les couleurs ne sont pas retouchées, les arbres fabuleux et les rhododendrons géants, le gâtisme devant les agneaux bondissants du mois de mai, l'appareil photo neuf qui a déconné tout le temps et qui émet de drôles de bruits dans les vidéos, et la lumière, encore, encore, encore, les yeux plus verts et les poumons plus ouverts, et tous les noms qui sonnent : Blasket islands, Dingle, Skellig, Lamb's head, Connor Pass, Slea head ; Inch, Derryname et Fermoyle.
Pas de bateau (mer démontée), ni de cheval (manque de temps), mais j'y retournerai, oh oui.

Place à la suite des photos, jamais à la hauteur, bien sûr, de la réalité.


 L'oratoire de Gallarus : deux mille ans de tenue parfaite et d'étanchéité, sans mortier...


A venir dans un très prochain article, quelques images de plus, notre itinéraire et deux ou trois bonnes adresses.

1 : Ciel de Dingle
2 : Têtée sur la Connor Pass
3-6 : Gallarus Oratory
7 - Arc-en-ciel vu depuis Brandon Mountain
8-9 : Killarney National Park
10 : Ring of Kerry, Lamb's head
11-12 : Killarney National Park / Torc Waterfall + Ladie's View
13 : Muckross Friary, abbaye franciscaine XVe.
14 : Ring of Kerry, Lamb's head
15 : Ring of Kerry, sur la route...

Aucun commentaire: