mercredi 11 avril 2012

Ma réunion tupperware à moi toute seule

Les menus servis sur mon lieu de travail étant contraires à tous mes principes éthiques et alimentaires, malgré les efforts du charmant cuisinier, j'emmène mes propres victuailles au travail, comme beaucoup.
Souvent du tout prêt, je l'avoue (tomate, pomme, carotte à croquer, féculent nature bio précuit, conserve de poisson, jambon, ...), car je ne parviens pas à trouver l'envie de cuisiner pour moi seule, et je suis si fatiguée le soir que je peine déjà à trouver le courage de pratiquer quelques rituels bien-être...
MAIS, quand même, parfois, et peut-être davantage à l'avenir si je m'y mets, j'ai besoin d'une "lunch box" - pour pratiquer l'anglicisme moderne, ou - plus primaire et délicieusement populaire (je préfère...), d'une "gamelle".
Se pose alors le problème de la ménagère de l'ère moderne : Quid du contenant ?
Un tupperware ! vous répondra-t-on en choeur, ou un bento, si on est encore plus branché de la lunch box que de l'iphone...
Oui oui, toutes ces belles boîtes en plastique solide et acidulé vous tendent les bras ; elles vont même au micro-ondes, parfois !
Mais je vous sens sceptique... c'est bien... vous savez que je fuis le plastique comme la peste, même transformé en garde-manger réutilisable. Et le bois laqué sans provenance certifiée, non merci...
N'écoutez pas le technocrate nanoparticulé jusqu'aux tréfonds de ses lobes craniens, et ne mettez AUCUN plastique (sachet ni boîte) au micro-ondes... L'innocuité n'en est pas prouvée, ne vous laissez pas dire le contraire. Il est si rapide de verser dans une assiette avant de réchauffer.
Quant à ma boîte déjeuner, mon petit décimètre (?) cube de plaisir et de détente pour la mi-journée, je l'ai déniché loin des sirènes plastifiées  : sobre, élégant, transparent - permettant ainsi, avant d'ouvrir et de dévorer, d'admirer le contenu visuellement improbable de ma jolie disposition après une matinée de trimballements en tous sens - solide et parfaitement hermétique (test imparable : marinade, à l'envers dans le frigo durant cinq jours avec quantité d'huile prête à s'échapper : pas une fuite). C'est du verre trempé ma bonne dame, ça vous fera une troisième guerre sans problème !
Un peu plus lourd peut-être comparé au plastique, mais ce n'est rien, vraiment, madame. Un peu plus cher à l'achat aussi, mais faut ce qui faut !
(Il reste un peu de plastoc' sur le couvercle, mais très peu.)
C'est chez Luminarc, elle s'appelle "Pure box" (donc c'est branché aussi, finalement) :

http://www.luminarc.fr/templates/FicheLigne.aspx?idMarque=U&idPays=FR&idSousUnivers=&idGroupeDeForme=&idSousGroupeDeForme=&idFormeGeometrique=&idCouleur=&idMatiere=&idGroupeDeLigne=&idLigne=1NE&idConcept=
P.S : Y'en a plein à vendre sur Amazon.

Aucun commentaire: