mardi 10 février 2015

"Je n'ai rien à te dire sinon que je t'aime" (exposition)

A Paris, j'ai fait un petit tour au Musée des lettres et des manuscrits (boulevard St-Germain) pour les derniers jours de l'exposition sur les lettres d'amour :

Le décor n'invite pas vraiment à l'amour...
Eh oui, c'est si simple... et pourtant, notre espèce aura disparu que l'homme n'aura pas terminé d'épuiser les ressources de l'art et des mots pour le dire !

J'ai trouvé l'exposition variée mais assez peu consistante, elle m'a laissée sur ma faim. J'en ai tout de même butiné quelques délectables fragments à partager avec vous.

Ceci, par exemple :


Et puis, ceux que j'aime étaient là.

J'ai ainsi eu le plaisir de découvrir les fragments d'un jeune Romain Gary amoureux, lui qui considérait la féminité comme le moyen d'accéder à l'humanité, à la tendresse (le contraire de ce que disait Brel, en somme, et comme je les aime tous deux, je reste quelque part au milieu :-) :

Et son pendant, un poème simple et très émouvant de Jean Seberg :
"Cet homme qui dort à côté de moi / Qui ignore mes désirs intimes / Qui connaît trop bien mes besoins
Je quitte la chambre / En file indienne / Moi-même derrière moi-même..."

Je suis sûre que vous saurez décoder ceci :-) :

"Je t'aime parce que tu es mon petit coin mystérieux, charmant, tendre." Sacha Guitry

 Mon cher René Char : "Je t'aime pour la braise que tu fais rouler dans mon être".

"Je ris merveilleusement avec toi.
Voilà la chance unique."


Il y avait aussi les lettres de Sartre à Wanda sur des pages arrachées à des cahiers d'écolier...

Comme l'exposition suit les étapes d'une relation amoureuse, on trouve aussi l'exaspération (de mauvaise foi?) de Flaubert , qui m'a fait sourire :


...  et l'humour métaphorique et souffrant de Félicien Rops : J'adore la phrase reproduite sur le panonceau...




Il y a même les non-relations...
Pendant la guerre, Saint-Ex et son Petit Prince se prennent d'amour pour une ambulancière (mariée) de la Croix-Rouge, et lui écrivent des lettres aquarellées auxquelles elle ne répondra jamais...


Voilà, j'espère que ça vous aura plu !

P.S : La collection permanente de ce discret musée, elle, vaut le détour à tout moment !

4 commentaires:

Aleth a dit…

Quel joli blog Manon ! Continue, surtout.

Manon Naïs a dit…

Merci beaucoup Aleth ! Ca me touche !

Cél a dit…

Oh mais j'adore! Mention spéciale pour l'aquarelle de saint-Ex... que j'aime d'amour...
Merci encore Manon, tes partages sont toujours généreux et avertis!

Chloé a dit…

Ah oui, comment est-il possible que cette ambulancière n'ait pas eu le coeur de répondre à de telles lettres ?

Merci pour ce condensé de jolies choses, en lesquelles toutes évoquent quelque chose, de doux, de plus amer, d'ironique, de drôle ou de tendre.