dimanche 26 avril 2015

Magies du Sud : Calanques

Bonjour tout le monde.

De vraies vacances, cela impliquait de ne pas bloguer non plus !
Et ça m'a manqué, sans parler des articles en retard sur Paris et les films...
Mais je compte bien me rattraper, et intercaler des tranches (colorées, ensoleillées, heureuses, ...) de mes récentes vacances.
J'ai grandi dans le Midi et j'ai de la famille en Provence ; pourtant, je redécouvre encore et encore, chaque fois, les inépuisables merveilles de ces régions, les retours heureux aux mêmes endroits aimés alternant avec les découvertes.
Cette fois, j'ai passé une pleine semaine à arpenter de nouveaux endroits, et j'ai un petit stock de photos et de bons plans à partager avec vous, des premières Calanques aux derniers contreforts des Cévennes...
En semaine, les Marseillais n'étant pas en vacances, et avant la pleine saison, avec un magnifique soleil presque tout le temps, mais un fond d'air frais, et la meilleure des compagnies, ce fut paradisiaque. Toutefois, avril est un peu tôt pour se baigner, surtout dans les Calanques qui sont toujours très froides (en tout cas pour moi).

*Premier volet : les Calanques*

Je ne les avais pas vraiment vues depuis de nombreuses années... Beauté sauvage et douce à la fois !

Le programme de la journée :

1* Visite guidée en bateau le matin : si vous souhaitez les admirer en bateau (c'est magnifique, et les aperçus sont bien différents de ceux que l'on a en randonnée), je vous conseille le circuit n°4 des "Amis des Calanques", depuis La Ciotat, le plus complet. Mieux vaut réserver les places, et arriver bien en avance pour pouvoir se placer dehors et devant sur le bateau.
Bon, avec un voilier et un guide personnel, ce doit être encore mieux, mais déjà... 

Vous écouterez de passionnantes informations, et vous vous amuserez à chercher aigles, dromadaires et chiens dans ces falaises protéiformes !

Les variations bleues enchantent l'oeil.
Le bateau propose une vision sous-marine, très limitée bien sûr, mais sympathique.
Le port de La Ciotat est surprenant par le contraste entre la partie port de loisirs et rues anciennes, et la partie port industriel, haut lieu d'entretien des yachts les plus luxueux (massifs et sans grâce, voire hideux)

2* Déjeuner au "Mugel", dans la calanque du même nom, à La Ciotat
(Petit conseil : réservez une table à l'ombre du figuier. Parking gratuit jusqu'à fin avril).
Accueil sympathique. 
J'ai goûté le trio de légumes du soleil, pour cause de rupture de scampi : très goûtu, surtout les courgettes grillées à la menthe et les poivrons ; et le "Fiadone", gâteau corse à la brousse et au citron (imaginez un croisement entre le gâteau basque et le cheese-cake au citron) : frais et excellent !
Comme le disait le pêcheur-guide sur le bateau : le poisson, par ici, si ce n'est pas cher, c'est douteux ! (et les passagers voisins, rendus malades par leurs calmars de la veille,ont confirmé...) Rien de tel au Mugel ! :-)

La vue est magnifique, si l'on tourne le dos à la petite plage (où les gens doivent être bien serrés en saison) !

Beauté des arbres partout surgissant de lieux sans eau et sans terre, comme des milliers de miracles lithographiés sur du papier bleu...
 
3* Passage par la merveilleuse route des crêtes pour retourner de La Ciotat à Cassis : réservée aux voitures, avec de nombreux endroits où s'arrêter pour admirer le panorama. A emprunter au moins une fois!

4* Promenade à pied dans la calanque de Morgiou (accessible en voiture en semaine et hors-saison par une merveilleuse petite route aussi virageuse et houleuse que possible... en une ou deux heure(s) à pied le reste du temps selon la date). Cette calanque est la seule à présenter un véritable petit port qui reste vivant, mais bien d'autres sont belles, notamment En-Vau à Cassis (la plus encaissée et la première à l'ombre...d'où un sympathique surnom que vous apprendrez pendant la visite ^^).
Bonnes chaussures indispensables pour bien grimper !
 
Au loin, le cap Morgiou dans la lumière du soir : 

Aucun commentaire: