mardi 20 septembre 2016

Allain Leprest


Je voudrais bien faire (re)découvrir à mes lecteurs un merveilleux parolier / poète, estimé de Nougaro, de Ferrat, mais beaucoup moins connu qu'eux du "grand public".
Il m'émeut tant que j'ai très envie de partager ici les chansons et paroles que je préfère, en espérant que cela vous donnera envie d'en savoir plus - vous pouvez aussi écouter cette belle émission de France Culture qui lui a été consacrée.

Ci-dessous donc : "Nu", "Le temps de finir la bouteille", "La Gitane", et "Garde-moi la mer", ma préférée.

 





Et puis les paroles de "Tu penses à lui"

Tes bagages sont revenus
J'ai trouvé un mot saugrenu
Un pardon froissé sur la table
Tu dors dans ton imperméable
Le voyage a dû être long
Je passe ma main sur ton front
Tu te réveilles, tu souris
Tu penses à lui

Je dis des mots normaux, j'ai mal
Tu demandes l'heure, c'est normal
Et dans la fumée du café
Tu coiffes tes cheveux défaits
Avec le peigne de tes doigts
Je regarde à côté de toi
Sur notre lit, l'ombre d'un pli
Tu penses à lui

Je te crois fatiguée des hommes
Peut-être, il faudra que je dorme
Dans la chambre bleue des enfants
Entre l'hamster et l'éléphant
Je te regarderai de loin
Glisser entre nos deux chagrins
Serrant les poings pour que t'oublies
Qu'tu penses à lui

Je ferai, pour te consoler,
Son bruit de pas dans l'escalier
Je ferai un peu le ménage
Je ferai presque plus mon âge
J'épongerai toutes nos dettes
Et dans mes nuits de reconquête
Tu m'appelleras par son nom si
Tu penses à lui

Et tu soulèves le rideau
Il y a de la buée sur ton dos
Y a de la lumière sur ton drap
Je jure que tu me r'aimeras
J'ai la patience de tes larmes
Je penserai comme une femme
Et quand on sera réunis
J'pens'rai à lui

et le début de "Sur les pointes" :

Dans un désordre de coussins
Les draps découpaient ton dessin
J'ai voulu laisser mon empreinte
J'ai nagé contre ton bassin
En traçant deux ronds sur tes seins
Sur tes pointes
J'ai picassoté sur ta peau
Et quand j'ai fini le tableau
J'ai encadré nos amours peintes
J'l'ai accroché dans mon cerveau
Sans un marteau, sans escabeau
Sans une pointe
En maillot blond sur le balcon
La lune a shooté son ballon
Et l'édredon était enceinte



"Le pull-over" de Juliette Greco, ce sont aussi ses mots.

Voilà, n'hésitez pas à me dire si vous le connaissez, ou si ces quelques morceaux vous ont plu. 

2 commentaires:

Chloé a dit…

Oh, j'adore Allain Leprest !
Merci pour cet article, qui m'a donné l'opportunité d'aller réécouter les si belles chansons que tu as mises en lien...
Je ne connaissais pas "Sur les pointes" et "tu penses à lui", mais ce sont de très beaux textes.

Celle qui me serre toujours la gorge, c'est "C'est peut-être" : https://www.youtube.com/watch?v=sbTGQPdttPo
J'y pense chaque année avec mes élèves...

Manon Naïs a dit…

Tu es la première personne de mon entourage qui connaît. Oui, "C'est peut-être" est très belle aussi.