dimanche 14 août 2011

Fair vanity

Mallette à maquillage trouvée sur un vide-grenier... 2 euros ! En parfait état. J'espère finir par convaincre certaines d'aller faire un tour plus souvent dans ce genre de manifestations :-)
Elle est pile de la bonne taille pour moi.


Elle contient sur la photo ci-dessous l'ensemble de mes produits de maquillage : j'essaie de ne pas (trop)m'encombrer de choses inutiles.


Etages supérieurs : beauté des mains et basiques aux teintes classiques.
Etages intermédiaires : maquillage prune et bronze d'un côté, cuivré / doré de l'autre (mes couleurs essentielles).
Fond : Produits pour le teint, pinceaux.

Une majorité de mes produits sont de marques bio (Couleur Caramel, Une, Nuxe), dont les pigments minéraux et végétaux sont vraiment beaux et les textures agréables.
Mes chouchous : le mascara, les crayons pour les yeux et l'enlumineur de teint Couleur caramel, les rouges à lèvres et ombres à paupières Une, les poudres minérales Nuxe.

Le maquillage "bio" : avantages et (petites) limites

Ce n'est pas du "bio" 100%, loin de là, mais on évite certains éléments particulièrement gênants (dérivés de la pétrochimie, PEG, OGM, conservateurs suspects, excipients occlusifs, et bien sûr tests sur les animaux, entre autres !). Le maquillage bio contient souvent, au contraire, des produits agréables et soins : huiles végétales de jojoba, d'amande et d'abricot, cire d'abeille dans les rouges, protéines de soie dans les poudres, ... Les gammes de couleur se sont beaucoup étendues ces derniers temps.

Attention à ne pas confondre "bio" et "naturel". Un produit peut être naturel sans être labellisé bio pour autant : cela signifie qu'il contient peu ou pas de produits de synthèse. Mais lisez bien les étiquettes, car en l'absence de label, il peut très bien s'agir d'une autoproclamation dénuée de tout fondement ! Inversement, un produit peut être bio dans les faits, mais sans label, parce que le producteur n'a pas les moyens de le financer ou qu'il refuse de faire cette démarche qui augmente le coût des produits. En fait, c'est exactement comme pour l'alimentation !

Trois types de produits ne peuvent pas exister en label écocert ou autre, du fait des ingrédients qu'ils exigent : le waterproof, les "intransférables" et les fonds de teint totalement couvrants. Mais sincèrement, quand on voit ce qu'il y a dans certains rouges ou gloss "no transfert" que l'on applique sur la peau si fine, où le sang affleure, des lèvres... Ne peut-on pas s'en passer ? Mais pour le vernis à ongles... pas vraiment de solution !

Un bon lien (sur un bon blog !) pour faire le point sur les labels, en attendant leur harmonisation / simplification :
http://www.noireonaturel.com/beaute-noire-otrement/cosmetiques-bio/le-point-sur-les-differents-labels-de-cosmetologie-bio.html

Autre avantage écologique : le maquillage bio est plus souvent fabriqué en France. C'est le cas de Couleur Caramel. Mais attention quand même aux gammes alléchantes venues d'Australie et de Chine : ça fait lourd le bilan carbone pour un fard à paupières !
D'autre part, les matières premières font l'objet d'un commerce plus équitable.

Plus cher, le maquillage bio ? Très peu ! Le prix d'un mascara ou d'un rouge à lèvres de gamme moyenne labellisé est extrêmement proche de ceux des marques de grande distribution : moins de pub, moins d'emballage, moins de composants chimiques = pas plus cher !

Si le risque est minime pour notre santé à l'échelle de quelques produits de maquillage, la démarche vaut le coup à l'échelle de la grande consommation, pour infléchir la production de masse de maquillage et préserver un peu plus au quotidien notre belle Terre, mais aussi, tout simplement, pour découvrir des gammes qui sentent bon et sont de belle qualité ! D'une pierre, deux coups !

Je partagerai donc avec vous, au fil du temps, les nouvelles marques, plus confidentielles ou récentes, que je découvrirai.

Aucun commentaire: