mardi 5 mars 2013

Quelques films sur la danse... (I : documentaires)

Si vous aimez la danse, et le cinéma, voici une petite sélection :

- dans la catégorie documentaire (je referai une sélection, de fictions cette fois, plus tard) : pour partager le quotidien de danseurs, bien éloignés de l'image figée que l'on peut se faire d'eux, et prendre l'envie de voir certains ballets :

> Aurélie Dupont danse, l'espace d'un instant (Klapish)
en entier sur Youtube en plusieurs parties (la partie 3, avec l'extrait du Parc, est magnifique) :

> Nicolas Le Riche, le danseur qui me bouleverse toujours autant... en entier par parties aussi sur Youtube, j'en avais déjà posté des extraits l'année dernière :

> La danse, Wiseman
 > Tout près des étoiles, Nils Tavernier (avec des extraits du très beau ballet Clavigo de Roland Petit, et de la 9e symphonie de Béjart, entre autres ; et puis, si on a suivi un peu l'Opéra depuis, c'est passionnant de voir ceux qui ont évolué, ceux qui sont partis, ...)

> Pina - j'ai le souvenir surtout d'une scène incroyable, un extrait de ballet, où un homme et une femme enlacés sont arrachés l'un à l'autre, de plus en plus vite, et ça recommence, la force du danseur, et le tragique poignant, et la beauté du mouvement... époustouflant. Si quelqu'un se souvient du ballet précis dont il s'agit ou peut regarder sur le DVD... En revanche, je n'ai hélas pas encore vu Les rêves dansants !
Un modèle de bande-annonce, au passage. 

> Ballerina, de Bertrand Normand, pour l'immense plaisir de fréquenter les divas russes dans leur intimité et d'écouter leur si belle langue.
 En entier sur youtube à partir d'ici :
Ne pas manquer la partie 7, sur ma préférée, Uliana Lopatkina, la plus belle Mort du cygne que j'aie jamais vue (en vidéo)...

Voilà, j'espère que vous ne les connaissiez pas tous. D'autres idées ?

Je ne sais pas vous, mais moi, chaque fois que je regarde un film comme ça, ensuite, hop, je danse dans mon salon :-) 

6 commentaires:

Iliana a dit…

Ça alors, c'est rigolo, je regardais justement le docu de Klapisch jeudi dernier ^^

Très très bonne idée de post, et j'avoue que le visionnage de ce genre de documentaire produit chez moi le même effet :)

Je ne connaissais pas Ballerina, mais je vais m'y intéresser, surtout si on le trouve facilement sur youtube.

Pour Les Rêves dansants, tu verras, c'est un film magnifique, pour tout un tas de raisons, et pas que pour la danse. C'est aussi un très beau documentaire sur l'adolescence, le rapport au corps de l'autre... J'ai souvent envie de le montrer à mes élèves... et puis je renonce parce que ça m'atteindrait qu'ils n'aiment pas.
Si tu veux je peux te l'envoyer et tu me le renvoies quand tu l'as vu ;) (mais bon, c'est peut-être le genre de film que tu as envie d'avoir chez toi ou que tu peux récupérer plus simplement ;) )

Manon Naïs a dit…

La très bonne idée de post, c'est à toi que je la dois :-)
Pour Les Rêves dansants (la bande annonce annonçait quelque chose de très beau), je pense plutôt l'acheter en effet :-)
Pour les élèves, moi, j'ai aprfois aussi cette peur, mais je me dis toujours qu'il suffit que ça touche quelques-uns, et que les autres ne gênent pas. Après tout, si tu vas à 30 adultes voir un film, il y en a forcément qui n'aimeront pas. Ou alors tu choisis une séance où ils ne sont pas tous là, souvent du coup ils se laissent un peu plus aller à leurs réactions. Tu peux aussi voir avec le ou la prof d'EPS pour un petit projet (et puis mettre les mots sur le mouvement, ensuite...)
Et parfois, tu as le plaisir de voir le cancre national du collège qui esquisse quelques pirouettes après avoir vu Billy Elliot !!!

Iliana a dit…

Oui, c'est vrai...
Je garde ça pour la fin de l'année !
Surtout qu'il y a plusieurs filles qui participent à un club de danse (urbaine), donc elles pourraient bien y être sensibles, même si c'est très différent de Pina Bausch.

En tout cas, j'attends avec impatience les prochains volets de ce post :)

Iliana a dit…

Au fait ! L'extrait de ballet dont tu parles est dans Café Müller, si nous parlons bien de la même scène :
http://www.guardian.co.uk/stage/2010/jun/06/katie-mitchell-pina-bausch

L'homme les place dans une position d'amoureux artificielle, et sans cesse, de plus en plus vite, la femme tombe, se relève, ils s'enlacent passionnément, ils sont séparés par l'homme qui les replace, la femme retombe etc.

Manon Naïs a dit…

C'est ça c'est ça c'est çaaaaa !!!!! Merciiiiii !!!!!

Iliana a dit…

Je n'ai pas trouvé de meilleure version, mais c'est tellement beau que je le mets quand même :

http://www.youtube.com/watch?v=uL31OTG7Io4