mercredi 10 juillet 2013

Two days off... et beaucoup de vie en plus

Une fois de plus, je suis frappée de voir à quel point notre généreuse mécanique, dès qu'on lui accorde un peu de répit et de soin, s'empresse de nous le rendre au quintuple.

J'étais exsangue, physiquement et moralement (vous l'aurez constaté à la diminution importante de la fréquence des articles par ici...), avec devant moi la perspective d'un été de plaisirs, certes, toujours, mais surtout de travail, après une année épuisante. J'ai senti le point de rupture ramper vers moi, et je l'ai repoussé d'un vigoureux séjour express en Thalasso. Oui madame. Un vieux rêve... dont j'ai testé un avant-goût sur l'île d'Oléron, accessible pour moi sans coût de transport ou presque.
Hôtel situé tout au bord de la mer, dans la réserve, ce qui ne serait sans doute plus permis aujourd'hui. Du coup, une assez bonne démarche environnementale, même s'ils pourraient beaucoup mieux faire.

J'ai donc opté pour "l'Escale vitalité", qui porte bien son nom : me voici de retour gonflée à bloc.

Pour commencer, double chance : grand soleil caniculaire rafraîchi d'un bon vent marin, et hôtel à moitié vide, comme c'est apparemment le cas début juillet depuis quelques années en raison du temps.J'ai régulièrement eu la piscine, la terrasse, le solarium et la plage pour moi toute seule ! Sans parler du restaurant, où l'attente fut quasi inexistante.



Quant à ma chambre, j'ai été contente de la prendre moins chère avec vue sur le bois, car on y est plus au frais et plus au calme, puisque la vue sur mer donne aussi sur la terrasse.

Ce qui était chouette, aussi, c'est que tout communique : hôtel, institut, thalasso, piscine, terrasse, buffet, plage : tout est attenant et permet de circuler toute la journée en paréo et en tongs, avec son petit barda sur l'épaule.
La piscine est juste là


La vue depuis la terrasse du solarium de la thalasso
Un petit bonjour flou depuis le solarium, de bon matin, entre deux soins. Lorsque le soleil réchauffe sans brûler, mmm...

En deux jours et demi, j'ai donc...

- effectué un footing matinal sur la plage, entre l'eau et la forêt, parachevé par un bain frais dans le sable doux et le soleil levant - et même vu un petit lapin;
- hydraté ma carcasse desséchée à grands coups d'eau citronnée riche en magnésium et de tisanes;
- écouté d'une oreille un sympathique concert de tubes qui allaient bien avec mon bouquin, et regardé une jeune fille improviser du hip-hop dessus, tout en sirotant un délicieux vin blanc amélioré (j'ai choisi l'Orvale blanche, parce qu'il n'y avait plus de Lakmi!). Ca donne des idées pour chez soi :

- oublié travail, ordi, portable, et tout bruit
- dégusté de plantureux petits déjeuners, et rien que des choses saines le reste du temps (un succulent buffet d'entrées : roquette + noix, fenouil + noisettes, haricots verts + pousses de soja, melon, rillettes de poisson...)
- bénéficié d'un super cours particulier de Pilates, parce qu'il n'y avait pas d'autre inscrit
- fait pas mal d'aquagym intensive contre de puissants jets sous-marins (qui font prendre des formes intéressantes aux endroits les plus flasques de votre anatomie...)
- fait encore plus de longueurs en dos crawlé dans la piscine d'eau salée
- bronzé raisonnablement, gagné ma marque de maillot, lu un bouquin (post à venir ) et 3 magazines
- retrouvé une peau de visage au toucher plus proche de la femme que du rhinocéros après un long soin expert
- utilisé tous les produits qui s'ennuyaient de moi dans ma salle de bain (un de ces jours, vous aurez le détail...)

- été massée, malaxée, étirée dans tous les sens jusqu'à la détente totale qui fait sourire jusqu'aux articulations
- dormi 20 heures (si si... deux nuits de 9 heures + pas mal de sieste...), dont 4 avant minuit
- pu me faire belle pour le soir, comme ça, juste pour moi (collier Patrice Bréal collection actuelle, chaussures anciennes Cosmo)



Ma tête après : fatiguée d'une bonne fatigue, détendue, plus lisse et lumineuse (non?) (photo garantie sans retouches et sans maquillage :-)) (je n'ai pas osé prendre l'avant, j'aurais trop déprimé...)


Je n'ai pas eu la présence d'esprit de photographier le buffet du petit déjeuner, mais je vous fais une autre liste :
choix de céréales bio Favrichon (mes préférées), choix de thés Kusmi en vrac, cakes, brioches, bonnes petites viennoiseries, pains en tous genres, gaufres et petites crêpes délicieuses, oeufs brouillés et petites pommes de terre à se damner, fromages, jus de fruits pressés, fromage blanc et divers yaourts, fruits secs, miam miam miam, je vous rassure, je n'ai pas pris de tout, mais ces petites crêpes-là et ces oeufs goûteux, je ne suis pas près de les oublier...
un bémol : les fruits, pas mûrs - alors que le melon, du coin, était délicieux

Bref, deux nuits dans une chambre*** + 2 petits dej de roi + 6 soins Thalasso + accès illimité à la piscine, à la plage privée, aux cours de sport et à la salle de fitness, dans un environnement coupé de toute nuisance auditive et visuelle, pour 370 euros, franchement, je ne regrette pas. Parce que ce n'est pas donné, mais j'ai repris vie en un temps record, me sentant plus jolie, remodelée, pleine de lumière, de punch et d'envies à nouveau (pourvu que ça dure...), et ça, ça n'a pas de prix. Et de toute manière, je sais déjà que je ne partirai pas cet été, alors voilà, ce fut mon petit séjour de l'été, bien égoïste et bien jouissif !

6 commentaires:

Iliana a dit…

Que cette région est belle, définitivement...
Tu avais annoncé le paradis, c'est vraiment le mot juste, la terrasse est un enchantement, et cette plage...
Tu as bien fait de choisir la vue sur le bois, ça devait être bien agréable, après s'être gorgée d'air marin, de soleil et de plage :)
Je confirme, la photo après est très réussie, tu as bien fait d'écouter ton corps et de t'accorder ce plaisir bien mérité, ton corps a su te le rendre, tu es très belle ! Quel teint et quel repos ! Ca fait plaisir de te lire pleine d'envies et de motivation pour plein de choses :)

En parlant d'envie... ben cet article donne sacrément envie de faire sa valise et d'y partir aussi !

Anonyme a dit…

Si j'étais le propriétaire de l'hôtel, je te réinviterais... Ton article donne furieusement envie d'aller là-bas, pour une fenêtre enchantée dans nos existences de brutes.
La photo de ton visage si frais, lumineux, suffirait à elle seule.

Lire la description du buffet -avant- son propre petit-déjeuner est une torture assez raffinée !

Bravo d'avoir été à l'écoute de toi. Ce n'est pas de l'égoïsme, c'est un instinct de survie, et tu avais beaucoup tiré sur la corde ces derniers mois.

Laurence

Coline Chavaroche a dit…

Jolis photos :)



Http://Fashioneiric.blogspot.com

Coline ♡

myriam a dit…

Bonjour,
Ton séjour fait vraiment envie.
Envie de se déconnecter et de se laisser vivre.
et je trouve que le prix est tout à fait acceptable.
Belles photos.
Merci pour cela.
Myriam.
http://www.lepetitmondedemyriam.blogspot.be/

Aline (Kroko) a dit…

ha oui ! voilà qui me donne encore plus envie de faire une thalasso ... tu as l'air reposée et fraîche, ça fait bien plaisir ! :)

Cél a dit…

Quel bel article! Je suis super jalouse, ce que tu décris fait tellement envie! Comme quoi, je n'étais pas très tentée à la base par ce genre d'hôtel, mais tu changes mes idées à leur sujet...Je garde ton adresse sous le coude, parce que ça me tente bien! Merci de ce partage précis, comme toujours :-)