jeudi 24 avril 2014

2) Deuxième partie du tag : mes réponses aux 11 questions de Cél' :

1. Quelle est la première chose que tu fais le matin ?
Si je ne suis pas seule, un geste tendre.
Si je suis seule, de l'eau fraîche sur le visage et dans le gosier. 
Rien d'original. 
Mais le plus souvent, et dans les deux cas, me rendormir, au grand dam de mon réveil qui finit par être vexé des pannes fréquentes que je lui impose, et de ma propre sérénité matinale.

2. Thé ou café ?
Thé. Je n'ai jamais bu une goutte de café de ma vie : l'odeur, une fois qu'il est fait, me répugne.

3. Si tu pouvais vivre à une autre époque, laquelle choisirais-tu ?
- J'aurais aimé naître dans les années 1870 et vivre les décennies suivantes dans les milieux artistiques de Paris. 


- Mais j'aurais également aimé faire partie de la génération de l'immédiat après-guerre, dans ses belles années d'insouciance et de bonne musique dans les boîtes. Je n'idéalise pas la période, hein, mais quand même... ça devait être sympa pour certains. Et puis voir Coluche et Desproges sur scène, ça vaut bien quelques embêtements. 

- Et encore, comme beaucoup de gens je suppose, savoir si j'aurais été capable de quelque chose si j'avais été adulte pendant la Seconde Guerre mondiale.
- L'époque romantique me séduit aussi. Surtout pour voir Chopin jouer, et la beauté de tout, des vêtements, des chevaux, des arts.

Tout cela indépendamment de tous les fabuleux progrès dont nous bénéficions, hein... Parce que quand on y pense, soigner les dents sans anesthésie et éventuellement mourir de l'appendicite, bof, quoi.

4. Quelle lecture t'a le plus marquée ?
Voilà qui est aussi difficile que la question précédente. Disons, pour la fiction, certains Sagan, Belle du seigneur et Martin Eden. Et Aurélien, d'Aragon. Et La condition humaine de Malraux.
Pour l'essai... les Propos sur le bonheur d'Alain. Mais je suis inculte, pour l'instant, en matière d'essais.
Pour les poètes, Emile Verhaeren, René-Guy Cadou, Aragon et Pablo Neruda. Et la Ballade de la geôle de Reading, de Wilde.
Dans mes lectures de prime jeunesse, fort peu nourrie de grands classiques, David Copperfield (en entier, oui oui) et Les aventures de Tom Sawyer, et puis Trois hommes dans un bateau (une lecture indispensable à tous les âges. Mes abdos s'en souviennent encore.)



5. Quel film pourrais-tu regarder encore et encore ?
Tous ceux que j'aime. Vraiment, je les regarde tous beaucoup, encore et encore. Mais s'il fallait absolument choisir... un film fort mais pas trop éprouvant, à la fois drôle et bouleversant, comme Billy Elliot ou Forrest Gump.
Ou alors, Singing in the rain.





6. Si tu pouvais dire un mot qui serait un fil directeur de ta vie, quel serait-il ?
Cela peut changer souvent, mais de manière constante, ce serait cette phrase de René Char, quand même, déjà citée sur ce blog :
« Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. »

7. S'il fallait choisir entre salé et sucré ?
Et pourquoi pas choisir entre inspirer et expirer ? 

8. De quoi serait faite ta journée idéale ?
Je vais la jouer très précise, pour le plaisir de l'imagination :
* Etre réveillée un jour libre, sans la moindre contrainte, par un chat / un rayon de soleil / un oiseau / une caresse.
* Prendre un gros petit déjeuner au soleil, dans un jardin plein de gazouillis.
* Traîner, me laver, m'enduire de sent-bon en tous genres. M'offrir un petit massage.
* Des baignades dans un endroit beau et tranquille, près d'une vraie nature, et entrecoupées de grignotages fruités, de siestes et de lectures.
* Un apéritif et un petit resto calme et goûtu à la fraîcheur des arbres, entre amis. Rire et faire rire. Apprendre que j'ai été utile à quelqu'un.
* Marcher en admirant un crépuscule inventif, plein de couleurs et de nuages. Eventuellement, recevoir un peu de pluie sur le visage.
* Voir un beau film, ou un beau tableau, ou un beau concert. Ne pas en parler en sortant, et rester silencieux longtemps, dans la magie persistante... (« Le silence après Mozart, c'est encore du Mozart », a dit... Alors ? Qui ? Le premier qui trouve gagne toute ma considération.)
* Me coucher dans un lit moelleux, tout juste fait avec des draps propres ayant séché au soleil.
Le tout avec l'homme que j'aime, et donc plein de choses ajoutées que je ne détaille pas, parce que c'est un blog tout public, ici, voyons.
Rien de très original donc, et j'avoue que j'ai la grande chance d'en avoir déjà vécu plusieurs de la sorte, dans des endroits un peu comme ça... très moches et pas du tout au Sud de la France, pas du tout en été, que je reproduis ici, mais pas du tout pour vous faire rêver à vos prochaines vacances :






9. Tes amis disent souvent de toi que tu es...
impulsive. Pour le meilleur et pour le pire.

10. Quelle est la partie de ton corps que tu préfères ?
Les yeux, et c'est tout. Il y a très longtemps, dans une autre ère, j'aimais bien mon relief arrière...  

11. Quelle est la vertu que tu cultives le plus chez toi ?
Voir d'abord ce qu'il y a de bon en chacun, et ne pas juger les autres à travers leurs faiblesses. J'y arrive de mieux en mieux, je crois. C'est donc le seul domaine où je parviens, pour l'instant, à ne pas céder à l'impulsivité (voir question 9, suivez, quoi!) 

A demain pour la fin : mes 11 questions à 5 personnes ! 

4 commentaires:

JLouis a dit…

Pour Mozart c'est Guitry non?

Manon Naïs a dit…

Oui, bravo. J'ai cité de mémoire, mais la phrase exacte est : "Quand on a entendu du Mozart, le silence qui suit est encore du Mozart."
Citée dans "Toutes réflexions faites".

Anonyme a dit…

Oh Manon, quel plaisir de te lire de nouveau et d'apprendre de jolies choses sur toi, notamment ton nouveau titre! Félicitations!! Je n'ai jamais douté que tu le porterais un jour! Tes photos sont sublimes, elles donnent envie de vacances dans le sud!

A bientôt et encore bravo!

Emeline

Cél a dit…

Qu'elles sont belles tes réponses! Je les valide toutes, oui oui oui, je suis d'accord... Elles ne peuvent que donner envie à ceux qui n'ont pas eu la chance de te croiser de te rencontrer! Oh, tu sais quoi? Je n'ai jamais vu Forest Gump, ni lu "Trois hommes dans un bateau"... C'est grave, docteur? Je vais vite me rattraper, alors! Et tout le reste, j'adhère, j'adore, j'approuve! Impulsive, ça oui, tes yeux, autant que ton relief arrière (et avant aussi en fait, ahem...), sont des qualités indubitables... L'amour et l'eau fraiche au petit matin, je fais pareil...Et la journée idéale, oh! Quelle merveille aussi ! ;-)
Merci de t'être prêtée au jeu!