samedi 22 août 2015

La cueilleuse de coings


Dans le verger du parc Meric, à Montpellier, il y a des coings, des  pommes et des mûres !








  

Cet article est le premier d'une série présentant mes vêtements préférés, dans de beaux endroits de Montpellier, et photographiés par mon amie Séverine Dartois, corsetière et couturière, dont vous pouvez admirer les créations ICI. C'est aussi elle qui fera la compote des coings ramassés, au cas où vous auriez cru à un ramassage factice ! C'est également grâce à elle que j'ai découvert ce parc excentré et très agréable pour se promener. 

Coiffure :

J'aime beaucoup boucler mes cheveux, mais ils sont épais et lourds, aussi elles ne tiennent que quelques heures, avant de muer en ondulations de plus en plus lâches (sur les photos, elles ont déjà deux heures).
Je n'utilise aucun bigoudi ou autre (j'ai vu des tutoriels avec des chaussettes en guise de bigoudis, mais je n'ai pas réussi à m'en servir). Je vous présente ma technique, économique, rapide et efficace !
- Laver les cheveux et les laisser évacuer le gros de l'humidité (pressage dans une serviette sans frotter, puis séchage à l'air libre pour ma part).
- Lorsqu'ils sont encore un peu humides, répartir un peu de mousse coiffante (bio de préférence), retrouver sa raie naturelle, puis faire deux chignons, en partant bien du haut du crâne et en torsadant les cheveux au maximum, dans un sens ou dans l'autre selon le sens voulu pour les boucles (tournées vers l'intérieur ou vers l'extérieur). Je les fixe avec un élastique + 2-3 épingles. Bien enrouler les dernier cm pour ne pas avoir les pointes toutes raides, contrairement à moi sur les photos, parce que je suis allée trop vite pour les faire ! ^^
- Eventuellement, passer un petit coup de sèche-cheveux doux sur les chignons.
- Garder le plus longtemps possible les chignons.
- Au moment de les défaire, y aller très délicatement, puis détendre les mèches et mettre les boucles en place à sa convenance, mais toujours en passant les doigts avec douceur. Et voilà !

Mes cheveux sont sans coloration (ma dernière couleur, végétale, remonte à l'année dernière), et je ne les traite qu'avec des produits naturels. La veille de cette séance, je les ai laissés toute la nuit avec une huile capillaire de la marque Khadi, une gamme dont je reparlerai.

Tenue :

- Haut payé 2 euros aux Puces il y a environ... très longtemps.
- Chaussures Tamaris qui ont plusieurs années aussi.
- Panama de Panama qui me suit depuis longtemps et qui a déjà fait plusieurs apparitions par ici.
- Jupe Pepe Jeans (un style inhabituel chez eux!), achetée dans le très joli dépôt-vente d'Agnès, La Reine de Sicile, 60 rue du Roi-de-Sicile, évidemment (à Paris) ! 22 euros en soldes (oui, même les dépôts-ventes soldent - parfois, et alors c'est la fête!). Du petit prix au luxe, on trouve de tout.

A très bientôt pour la suite, et notamment un gros article sur les Rencontres photographiques d'Arles.

8 commentaires:

Chloé a dit…

Je crois que la cinquième photo dépasse toute catégorie !

Ca a l'air d'être un bel endroit... à rechercher lors d'un prochain passage à Montpellier.

Et je suis impatiente de te lire sur la marque Khadi, j'aime beaucoup leur shampoing ayurvédique à la rose !

Chloé a dit…

Et félicitations à ton amie, son travail est magnifique !

Lambert La Licorne a dit…

Tu es ravissante et cette jupe est magnifique !

Manon Naïs a dit…

Oui, on ira ensemble pour pique-niquer et lire !

Pour Khadi, je compte bien recueillir ton opinion détaillée avant de finaliser mon article. :-)

Manon Naïs a dit…

Merci Lambert la Licorne, je n'avais pas vu ton commentaire hier, pardon !
Chloé, merci pour elle, je transmettrai !

Manon Naïs a dit…

Merci Lambert la Licorne, je n'avais pas vu ton commentaire hier, pardon !
Chloé, merci pour elle, je transmettrai !

Laura Sch a dit…

aaaah Khadi, d'où connais tu la marque ? j'avais refilé le tuyau du shampoing à la rose à Chloé, je trouve qu'il les rend souples et les nourrit bien (à condition d'alterner de temps en temps avec un autre).

C'est une très chouette série de photos, quelle poésie dans ton geste de cueilleuse !

des bises à Séverine et à toi !

Manon Naïs a dit…

Oh, j'explore toutes les marques nouvelles, et puis je me souvenais que vous en parliez.
Je transmets à Séverine, et merci !