mercredi 3 juin 2015

Paris paradis : du côté de la rue des Thermopyles

Ah, le XIVe... tout un tas de pépites cachées derrière des rues ne payant pas de mine !

Par exemple, on sort à la station Pernety, et, à deux pas, insoupçonnables, il y a le plus joli des quartiers et un endroit fantastique : L'Entrepôt. Le lieu rêvé pour le duo brunch - ciné du dimanche, au calme, loin de la foule...
Le lieu est ravissant à l'intérieur et la terrasse, à l'abri du soleil, avec ses beaux troncs, magnifiques ! On n'est pas trop serré, c'est calme même lorsque c'est plein... Ce fut paradisiaque, vraiment.


Un cinéma, donc, mais aussi un lieu de spectacles, avec des conférences, etc.

Surtout, venez l'estomac vide : le brunch est copieux, délicieux, pour 30 euros certes mais on mange pour deux jours, et des produits de belle qualité : buffet à volonté de salades composées appétissantes, délicieux samoussas, légumes marinés, rôti froid, saumon fumé, plats chauds variés (pâtes au fromage, oeufs brouillés, ratatouille, ...), vraies pâtisseries, viennoiseries, fruits frais et soupe de fraise (mmmm), pancakes, yaourts artisanaux, jus d'orange pressé, non, vous ne pourrez pas tout tester !
Un seul regret : le pain, assez médiocre. Mais il y a tant d'autres choses que ce n'est pas grave !
La salle est censée fermer vers 15 heures, mais on ne vous chassera pas dans les cinq minutes ! 

Après le film, nous avons marché, marché, en passant par le merveilleux quartier des Thermopyles, engagé dans le partage et la joie. Si la bataille des Thermopyles est un haut fait d'armes de l'Antiquité, la rue, elle, porte le sceau d'une micro-république profondément démocratique. Les habitants ont réussi à préserver la mixité, les échanges, à créer un parc, et une véritable vie de quartier populaire, faite de jardin collectif, de fêtes et de façades couvertes de verdure !

Pour donner des idées !

Puis la rue Didot, la rue du Moulin vert, etc., jusqu'à la station Alésia.


Une promenade enchanteresse, pour le décor et pour les gens sympa de tous horizons ; à faire et à refaire !

Bonnes balades parisiennes ! N'hésitez pas à en proposer d'autres en commentaire !

P.S : Au 36 rue de la Sablière, il y a la magique et quarantenaire boutique vintage d'Olivier, "Magic retour", dont je vous reparlerai un de ces jours ! (ouverte l'après-midi, du mardi au samedi)

3 commentaires:

Ylliria a dit…

Ah, mais c'est par chez moi! Cela me fait très plaisir que tu rendes un juste hommage à ces quartiers trop méconnus. Il faut que je me refasse une petite balade du côté de la rue des Thermopyles un de ces jours...

JLouis a dit…

Je ne connaissais pas plus que ça ce coin de Paris, voilà qui m'occupera un samedi ou dimanche ensoleillé!

Chloé a dit…

Oui, très belle découverte que cette rue des Thermopyles !